Éric Lysøe

Biographie

Éric Lysøe est un écrivain français né en 1953.

Éric Lysøe est né dans une station balnéaire de la côte Atlantique et, jusqu’à l’adolescence, il a vécu en étroit contact avec la mer. D’origine norvégienne, il s’est longtemps partagé entre la Scandinavie et la France, entre Bergen et la Vendée, jusqu’à ce qu’il aille s’installer au Maghreb, découvrant ébloui non seulement la lumière méditerranéenne, mais encore le sens profond de la tragédie. C’est en Algérie qu’il écrit Comme un palais de paix immense, roman dans lequel il revisite le mythe d’Électre, et où les décors grecs cèdent la place au désert et à une pentapole inspirée par la ville de Ghardaïa. Il réside ensuite pendant quelques années au Maroc, à Casablanca, puis en Égypte, au Caire. Revenu en France, il multiplie les séjours en Italie, pour retrouver un peu de la lumière du Sud.

Éternel vagabond, il plante ensuite sa tente de Bédouin aux yeux bleus en Bretagne, puis en Alsace. Il réside à présent en Auvergne.

Volontiers taiseux – mais aussi parfois inépuisable bavard –, il passe de longues heures dans les musées à contempler un tableau, une statue. Il lui arrive, lorsqu’il réside à New York, de se rendre chaque matin au Metropolitan, et de passer la journée entière dans la même salle. C’est peut-être, paradoxalement, parce qu’il aime les gens et qu’il sait qu’un peu de leur histoire, de leurs amours et de leurs peines se cache dans les détails de l’œuvre.

Éric Lysøe s’est senti une vocation d’écrivain dès l’âge tendre. À cinq ans, il écrit ses premiers romans sur une vieille machine à écrire, une Remington de 1930, presque aussi grosse que lui. C’est là qu’il découvre le pouvoir de fascination de certains mots. Par sa seule forme, « stylographe » – qu’il découvre dans Le Petit Prince – lui semble incomparablement plus beau qu’un simple « stylo », surtout une fois que la frappe irrégulière de la machine en a inscrit chaque lettre sur le papier. Depuis, et contrairement à ses personnages, il écrit rarement à la main, la présence d’un intermédiaire – aujourd’hui l’ordinateur – lui étant essentielle.

Cette mise à distance est d’autant plus impérieuse sans doute qu’il expérimente la littérature de façon souvent très physique. Parce qu’il est également musicien – compositeur, comme beaucoup de ses protagonistes – la sonorité des mots lui paraît aussi importante que leur plastique ou leur richesse sémantique. Il ne pratique pas l’art du « gueuloir », comme le faisait Flaubert. Il déclame moins qu’il chante, module, scande jusqu’à ce qu’il ait trouvé le ton juste, la mesure exacte. Il lui arrive souvent d’ajouter ou de retrancher un mot sans autre raison que la nécessité d’épouser son rythme intérieur.

Après les romans de l’enfance – histoires de pirates, d’aventuriers, de mystérieux Égyptiens – ce musicien s’est tout naturellement tourné vers la poésie. Si l’on excepte les essais, le plus souvent consacrés à la littérature fantastique, ce n’est qu’à l’âge mûr qu’il a enfin osé la prose et commencé à publier des nouvelles, puis des romans.

Partagé entre les lumières du Nord et celles du Sud, entre la rudesse viking et le raffinement mauresque, Éric Lysøe conjugue les influences les plus diverses, du fantastique populaire à la poésie. Le livre clé de son enfance a certainement été L’Île au trésor, dont il connaît encore certaines phrases par cœur. Spécialiste d’Edgar Allan Poe, il aime à se pencher toutefois sur des auteurs moins connus qui lui ont beaucoup apporté : Ferenc Karinthy, Guy Vaes, Harry Mulisch ou Mervyn Peake.

L'écriture
Éric Lysøe est universitaire et professeur de littérature comparée. La plupart des ouvrages qu’il a publiés sont des essais, des introductions savantes, des travaux de recherche. C’est un spécialiste du fantastique et de la littérature belge.

La peinture
On le voit, Éric Lysøe ne peut s’empêcher de céder au démon de la création. À l’âge de vingt ans, un accident à la main gauche l’a tenu loin de son piano pendant plusieurs mois. Il en a profité pour se mettre à la peinture…

La musique
Il est également compositeur. Après avoir été guitariste et pianiste dans un groupe de jazz-rock, il s’est orienté vers la musique électroacoustique. Puis au terme d’une longue parenthèse, il est revenu à la composition en 2000. Son écriture, autrefois difficile et ingrate, s’est désormais réconciliée avec le public à travers des œuvres destinées pour l’essentiel à des formations classiques (quatuor, orchestre à cordes, orchestre symphonique). Cette activité n’exclut pas tout rapport avec le fantastique. Ainsi en 2009, Éric Lysøe a composé un conte musical, Étrange Éclipse, sur un texte de l’écrivain belge Gérard Prévot. Lors de la première exécution publique de l’œuvre, c’est lui qui tenait le rôle du récitant...

Bibliographie
Comme un palais de paix immense, Oran, Dar el Gharb, 2005, rééd. In Libro Veritas, 2007. www.inlibroveritas.net/lire/oeuvre14201.html

Les primes cigarettes, Paris, Paragraphes littéraires, 1972

« Rhinocéros »,L’encrier renversé, 1992

« La plage aux loups », Harfang Magazine, 1992

« L’étrange aventure de frère Thimoléus », Harfang Magazine, 1992

La queue du chat, Paris, éditions du Fragment, 1994

Pieuvres, Paris, éditions du Fragment, 1994

Bonne chair, Paris, éditions du Fragment, 1994

À noter que certains de ces textes sont aujourd’hui disponibles gratuitement en ligne à partir du site de l’auteur : www.lysoe.fr

Les Kermesses de l'Étrange ou Le Conte fantastique en Belgique du romantisme au symbolisme, Paris, Nizet, 1993
Les Voies du Silence : Edgar A. Poe et la perspective du lecteur, Lyon, Presses Universitaires de Lyon, 2000
Littératures fantastiques. Belgique, terre de l’étrange (XIXe siècle), Bruxelles, Labor, « Espace Nord », t. 1 et 2, 2003
Littératures fantastiques. Belgique, terre de l’étrange (XXe siècle), Bruxelles, Espace Nord, t. 3, 2005
La Belgique de l’étrange (XXe siècle), Bruxelles, Luc Pire, Espace Nord, t. 4, 2010

ATTENTION ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

En poursuivant sur ce site, vous signifiez votre accord avec cet usage. En savoir plus

J'ai compris

Les cookies utilisés sur ce site sont de trois natures

Vous pouvez trouver des informations détaillées sur les cookies, les outils de traçage et les moyens de s'y opposer sur le site de la CNIL